L'histoire du club

Il était une fois quelques garçons, des «plus que passionnés» de notre lac, tous les matins et tous les soirs ils les consacraient aux sports d’eau. Un jour ils décidèrent de créer un club, le Red-Fish-Club.

Le Red-Fish-Club fût fondé le 8 septembre 1917. Les fondateurs se nomment Tommy Jehlé, Jean Jenni, Edmond et Roland Prince, A. Azod, Jean-Pierre Vassali et André Coste.

Le 14 mars 1922, le Red-Fish-Club et son rival, le Cercle des nageurs de Neuchâtel, fusionnent et donnent naissance au Red-Fish-Cercle des nageurs, Neuchâtel.

En 1933 commença l’aménagement du Lido; tous les membres du club consacrèrent leurs loisirs à cette construction. Il fallut décharger près de mille camions ! Ce fut «l’âge de la pierre». Ensuite vint « l'âge de la planche» : on érigeât des vestiaires. Sitôt après la guerre les perfectionnements s'ajoutèrent : un plongeoir merveilleusement élastique, un emplacement de basket-ball, une piste de saut en longueur ... des vestiaires parfaitement combinés qui servaient à la fois de cabines, de cantine et de local. Avec eux, commença « l'âge de l'électricité».

En 1950, Le Red-Fish dût se mettre en veilleuse. La nouvelle route des Falaises fît disparaitre le Lido, mais l’état ne négligea pas le Red-Fish.

Un nouveau Lido plus beau qu’avant fût tracé sur le papier puis aménagé pierre par pierre, camion de terre par camion de terre, benne de béton par benne de béton. Le 6 juillet 1952 eu lieu l’inauguration officielle des nouvelles installations.

En 1983 avec le projet de construction de la N5, le Red-Fish dût décider de son futur, quel avenir lui est-il réservé?
Une convention signée en 1953, assortie d'un avenant datant de décembre 1974 lie l'Etat de Neuchâtel au Red-Fish. Le premier s'engageant à restituer au club neuchâtelois ses installations dans leur intégration au cas où un plan d’aménagement des rives du lac condamnerait les installations du Lido.

Le Red-Fish est reconnu d'utilité publique par l'Etat et la commission fédérale des routes nationales du fait qu'on y pratique la natation, le waterpolo et qu'il est largement ouvert aux écoles pour la pratique de la natation...».

L'heure était donc venue pour le Red-Fish de se préparer à déménager. Et la question se posait: convient-il de reconstruire le Lido? ... la piscine principalement, dans les dimensions actuelles ou faut-il envisager d'aller plus loin?

Les responsables du club pensèrent jusqu'à fin 1983, que lors des travaux routiers, dans le cadre de la convention signée avec l'Etat en 1974, tout serait remis en place, sans changements importants, aux frais des pouvoirs publics visés.

Malgré cela en été 1983, des représentants de la direction des routes nationales à Berne visitèrent le lido du Red-Fish : il en résulta un volte-face de Berne. On proposa de renoncer à la reconstruction en versant une indemnité à l'Etat estimée à 1’200’000 franc. Le Red-Fish avait donc la possibilité d'accepter cet argent sans construire.

Certes, les dirigeants du club ne voulurent pas d'un tel bouleversement, mais ils y furent contraints en raison des événements.

II fut préférable participer à l'élaboration du projet des piscines du Nid-du-Crô plutôt que d'abandonner sous le prétexte avancé que certains engagements ne furent respectés.
Le 23 juillet 1990 eu lieu l'inauguration des nouvelles piscines du Nid-du-Crô : le Red-Fish Neuchâtel assura ainsi sa pérennité contre vents et marées.

 

New-1923-05-24 Page 6

 

Aujourd'hui, avec plus de 1'200 membres, le Red-Fish Neuchâtel (RFN) est le plus grands club de natation du canton de Neuchâtel et un des plus grands de Suisse. Il est également un des plus anciens membres de la Fédération Suisse de Natation et membre fondateur de la Société Suisse de Sauvetage.

Le Red-Fish Neuchâtel possède une structure complète où chacun peut y trouver son compte. Dès quatre ans, les enfants peuvent, à leur rythme, s'accoutumer à l'eau et à l'apprentissage de la natation.

En outre, le Red-Fish Neuchâtel satisfait, depuis 2002, aux exigences de Swiss Olympique et est reconnu comme centre de promotion des espoirs (CPE).

News-1952-07-03 Page 01